Pucon

récit de voyage no 5

Après une nuit de bus, mais où sommes-nous ?

Sommes-nous aux États unis avec ses rues quadrillées à l’américaine ? Ou dans l’archipel des Açores avec ses hortensias bleus violets  ? Ou encore en Suisse avec ses paysages montagneux, ses vaches et ses sommets enneigés (ici volcans enneigés) ou bien sommes-nous en Allemagne avec ses chalets d’époque en bois ? Pour ce qui est du culinaire, ici on trouve raclette, fondue, tourte aux noix d’Engadine, forêt noire, apfelstrudel. Il y a de quoi être troublé, avec un curieux sentiment de déjà vu !

Et pourtant nous sommes toujours au Chili, même si les apparences sont trompeuses ! Et ce pays dans tout cela ? Disons qu’il lui reste la langue, l’espagnol !

Nous nous trouvons donc à Pucon, "haut lieu des voyageurs en quête de sensations". Pucon est une petite ville très sympathique et tranquille où il y fait bon vivre et qui se prête bien aux sports de plein air. Avec son lac (l’un des nombreux de cette région), ses splendides forêts d’araucarias, ses rivières tumultueuses, ses volcans enneigés et ses termes, il y a de quoi faire.

Nous en profitons pour faire quelques trekkings, dont le Sanctuario El Cani, 7 heures de marche (1150 m de dénivelé) qui mènent à un mirador à 1550 mètres d’altitude. Par moment, on se croirait dans le Schwarzwarld, hormis la végétation, caractéristique de cette région. On chemine dans la plus vieille forêt d’araucarias du coin. Certains arbres auraient plus de 3000 ans et sont gigantesques ! On a l’air minuscule à côté. Puis le lendemain tels des montagnards chevronnés munis de casque, piolet, crampons, nous faisons l’ascension de l’incontournable et splendide volcan enneigé de Villarrica, 2847 m, un des plus actifs d’Amérique du Sud. La cerise sur le gâteau, nous redescendons en longues glissades sur les fesses dans des couloirs à neige. C’est rapide et bien sympathique, même si, arrivés en bas, et malgré nos habits de protections, nous sommes trempés jusqu’au C...  Nous étions malheureusement loin d’être les seuls pour cette ascension. Ici, c’est un must, même si tout le monde n’arrive pas au sommet !

Après ces deux jours de rando, il est temps d’aller détendre nos muscles endoloris dans les eaux chaudes d’un bain thermal, à Los Posones.

Demain départ pour Puerto Montt, puis l’île de Chiloe.